Errol Hogenkamp
Référence : BW10493
Auteur : AMF
Type : Communiqués
Thème : Europe et international
Rubrique : Union européenne
ATTENTION : la reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'AMF et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.
Référence : BW10493

27 juin 2011
 
/COMMUNIQUE DE PRESSE / COMMUNIQUE DE PRESSE/
 
 
L’AMF soutient la résolution en faveur du maintien du siège du Parlement Européen à Strasbourg 

Le bureau de l’AMF s’associe, ce jour, à la résolution du Sénat pour un maintien du siège du Parlement Européen à Strasbourg, ville-symbole de la construction européenne, et appelle les maires à prendre des délibérations en ce sens.

En effet, un amendement, adopté le 9 mars 2011 au Parlement européen, a conduit à la suppression de deux sessions plénières du Parlement à Strasbourg, en 2012 et 2013.

L’AMF regrette le vote des parlementaires européens. Strasbourg, symbole de la réconciliation franco-allemande, et plus largement d’un « vivre ensemble européen » avec la Cour européenne des droits de l'Homme et le Conseil de l'Europe doit rester le siège officiel du Parlement européen.


Résolution adoptée par le Sénat :

« Considérant que la légitimité historique et le caractère hautement symbolique qui a fondé le choix de la ville de Strasbourg comme siège du Parlement européen ne peuvent être remis en cause ;
Considérant que la conception polycentrique de l'Union européenne traduit la volonté d'un équilibre institutionnel entre les États membres ;
Rappelle que, en vertu des traités, « le Parlement européen a son siège à Strasbourg où se tiennent les douze périodes de sessions plénières mensuelles, y compris la session budgétaire » ;
Estime que les actions visant à vider de leur contenu les sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg vont à l'encontre de ces dispositions des traités ;
L’AMF demande, par conséquent, aux institutions européennes et notamment au Conseil d'empêcher toute remise en cause de la tenue des sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg et invite toutes les communes de France à relayer ce message. 
»
 
Contacts Presse :
 
Marie-Hélène GALIN
Tél. 01 44 18 13 59
mhgalin@amf.asso.fr 
Thomas OBERLE
Tél. 01 44 18 51 91
toberle@amf.asso.fr

 

© Association des maires de France - Mentions légales - Contact
41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 - Tél. : 01 44 18 14 14 - Fax : 01 44 18 14 15
Partager sur :