Référence : BW24884
Auteur : AMF
Type : Communiqué
Thème : Action sociale, Emploi, Santé
Rubrique : Généralités - documents d'ensemble
ATTENTION : la reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'AMF et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.
Référence : BW24884

Plan d'accès territorial aux soins : l'AMF et France urbaine favorables à un meilleur accompagnement de l'Etat

le 20 octobre 2017

Réunis le 18 octobre dernier à l’occasion d’une Commission « Santé » co-présidée par Isabelle Maincion, André Rossinot, et Jean-Pierre Bouquet, les élus de l’AMF et de France urbaine ont notamment pu s’exprimer sur le plan visant à « renforcer l’accès territorial aux soins » qu’était venu présenter le conseiller du cabinet de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.

Les maires et présidents d’intercommunalités et de métropoles ont fait part des difficultés d’accès aux soins rencontrées par leurs administrés et de leur souhait d’être étroitement associés à l’élaboration ainsi qu’à la mise en œuvre des politiques de santé, bien qu’ils ne demandent pas à être positionnés comme chefs de file.

Les élus ont tenu à saluer la promesse d’une prise en compte des spécificités territoriales en matière de santé et soulignent que ce plan s’appuie sur les multiples outils qu’ils ont déployés depuis de nombreuses années dans les territoires.

En effet, seule une plus grande confiance accordée aux acteurs de terrain permettrait d’innover pour faire face aux enjeux actuels, et en particulier celui de la désertification médicale, qui touche aussi bien les communes rurales que certains quartiers des zones urbaines.

L’AMF et France urbaine soulignent la nécessité d’une meilleure coordination locale des acteurs de la santé, d’un dialogue facilité avec les Agences Régionales de Santé, et d’un soutien de l’État, en charge de cette politique, à la mise en œuvre localement d’outils tels que les Contrats locaux de santé (CLS).

Le déploiement des Contrats locaux de santé (CLS), co-signés entre les Agences régionales de santé (ARS) et les collectivités mais qui ne couvrent aujourd’hui qu’un tiers du territoire, est fortement souhaité par les élus, à condition que leur périmètre d'intervention puisse être élargi à des mesures favorisant l’accès aux soins et que leur développement puisse être accompagné financièrement.

Si l’accès à des soins sécurisés de qualité et de proximité dans tous les territoires passe par la territorialisation des politiques de santé, la mise en oeuvre du plan d’accès aux soins du gouvernement ne pourra être réussie sans un accompagnement de l’État aux côtés des élus locaux, investis au service de leurs administrés.

 

accomplissent efficacement des missions indispensables au bon fonctionnement du service public, la masse salariale et les effectifs de la fonction publique territoriale sont régulièrement questionnés. Ce sont les maires et les présidents des collectivités employeurs qui sont alors mis en cause. Or, au-delà de la seule question des effectifs, dans un contexte de diminution des dotations de l’Etat, de réformes imposant de nouveaux coûts salariaux aux collectivités, et de réorganisation territoriale majeure, les politiques des ressources humaines (RH) s’adaptent et innovent. l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), la Fédération nationale des Centres de gestion de la fonction publique territoriale (FNCDG), l’Assemblée des Départements de France (ADF) et Régions de France, avec la participation du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), ont décidé de réaliser ensemble une étude pour rendre compte de ces évolutions. Ils publient aujourd’hui les résultats de l’édition d’HoRHizons 2016.LoLoi

© Association des maires de France et présidents d'Intercommunalité - Mentions légales - Contact
41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 - Tél. : 01 44 18 14 14 - Fax : 01 44 18 14 15
Partager sur :