Référence : BW12457
Auteur : AMF
Type : Communiqué
Thème : Urbanisme, Habitat, Logement
Rubrique : Urbanisme et habitat
ATTENTION : la reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'AMF et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.
Référence : BW12457
 
Paris, le 15 janvier 2014
/COMMUNIQUE DE PRESSE / COMMUNIQUE DE PRESSE  
 
Le maire et la commune : "valeurs refuges" des Français

 

La dernière vague du baromètre de la confiance politique du Cevipof, présentée le 14 janvier dernier, dépeint une France dépressive, inquiète pour son avenir, repliée sur elle-même et défiante vis-à-vis du personnel politique et des corps intermédiaires (médias, syndicats, partis politiques). Cet état d’esprit conduit-il à une perte d’intérêt pour la chose publique ? Cela semble plus complexe. En effet, c’est bien davantage la tentation d’un retrait du jeu démocratique national et européen par le biais de l’abstention ou d’un vote protestataire qui semble poindre dans cette étude.

Dans ce climat de défiance généralisée et d’impuissance du politique, il est intéressant de noter que seuls le maire et la commune résistent et apparaissent comme des ʺvaleurs refugesʺ, avec 61% de Français qui font confiance à leur maire et 62% à leur conseil municipal. Ce résultat mérite d’être souligné au moment où, paradoxalement, les communes et les maires sont fragilisés par certaines réformes.

Ce baromètre confirme que les maires sont des points de repère importants pour les habitants, notamment les plus fragiles, et qu’ils assurent une fonction de proximité et de cohésion sociale indispensable. Faut-il rappeler que ce lien entre le citoyen, le maire et son équipe municipale se concrétise à chaque élection municipale par un taux de participation plus élevé que pour d’autres scrutins nationaux (65,20% en 2008) ?

Par ailleurs, à l’inverse des procès en archaïsme qu’on lui fait, la commune a prouvé sa capacité à s’adapter et à se regrouper avec d’autres pour mieux assumer, en solidarité, ce qu’elle ne peut pas faire seule. Cette singulière modernité se poursuit d’ailleurs dans le fort soutien de l’AMF pour la création des communes nouvelles. Aucune autre institution publique n’a autant évolué que les communes depuis trente ans.

C’est pourquoi l’AMF met en garde contre la vision dogmatique qui considère comme un progrès d’éloigner les citoyens de leur collectivité de proximité. Nier cet état de fait, c’est prendre le risque de l’impuissance publique, lit de de toutes les démagogies.

Lien vers le baromètre de Cevipof : http://www.cevipof.com/fr/le-barometre-de-la-confiance-politique-du-cevipof/

 

Contacts presse :


Marie-Hélène GALIN
Tel : 01 44 18 13 59

 Thomas OBERLE
Tél : 01 44 18 51 91

 

© Association des maires de France et présidents d'Intercommunalité - Mentions légales - Contact
41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 - Tél. : 01 44 18 14 14 - Fax : 01 44 18 14 15
Partager sur :