Espace des Associations départementales


Identifiant : Mot de passe :

Demande de code, mot de passe perdu

Les Assises de la mobilité

Lancées le 19 septembre dernier par Elisabeth Borne, ministre des Transports, les Assises nationales de la mobilité se dérouleront jusqu’à la fin de l’année. Cette consultation citoyenne doit permettre de préparer les lois d’orientation des mobilités, d’une part, de programmation pluriannuelle, d’autre part, qui seront présentées au Parlement au premier trimestre 2018. Les Assises nationales ont aussi pour objectif de proposer au gouvernement des mesures concrètes, en accordant une attention particulière aux transports de la vie quotidienne, aux zones rurales et périurbaines.

De septembre à décembre 2017, la consultation est organisée sur la base d’ateliers nationaux et territoriaux :

  • des ateliers territoriaux dans une quinzaine de régions, sous forme de réunions publiques, afin de recueillir  les besoins et de faire émerger les idées et les initiatives ;
  • des ateliers de l'innovation ;
  • six ateliers thématiques :
  • Un atelier « mobilités plus propres » visant à réduire notre empreinte environnementale ;
  • Un atelier « mobilités plus connectées » destiné à accélérer l'innovation et la révolution numérique ;
  • Un atelier « mobilités plus solidaires » consacré à la réduction des fractures sociales et territoriales ;
  • Un atelier « mobilités plus intermodales » pour mieux articuler toutes les offres de transport ;
  • Un atelier « mobilités plus sûres » dédié à la réduction des accidents et des risques ;
  • Un atelier « mobilités plus soutenables » pour revoir les modèles économiques et la gouvernance.

Les collectivités locales, les usagers, les opérateurs, les acteurs économiques, les ONG auront ainsi la possibilité de contribuer à ces débats, via un site web dédié :

https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr/les-themes-en-debat.

D’ores et déjà, les premiers échanges sur la mobilité dans les zones peu denses ont permis d’évoquer les expériences innovantes dans les territoires, les conditions d’une meilleure mobilité et les freins et contraintes qu’il importerait de lever (gouvernance, modalités de financement notamment).

De son côté, l’AMF propose à ses adhérents de contribuer aux Assises nationales, via la plateforme, en particulier sur les politiques de mobilité conduites ou à organiser hors des agglomérations et des zones denses.



Réf. : BW24837
28 septembre 2017