Référence : BW24851
Auteur : AMF
Type : Communiqué
Thème : AMF
Rubrique : Généralités - documents d'ensemble
ATTENTION : la reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'AMF et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.
Référence : BW24851

Démission de Gaël Perdriau : l'AMF alerte sur la réduction des moyens et des missions du Cerema

le 6 octobre 2017 accomplissent efficacement des missions indispensables au bon fonctionnement du service public, la masse salariale et les effectifs de la fonction publique territoriale sont régulièrement questionnés. Ce sont les maires et les présidents des collectivités employeurs qui sont alors mis en cause. Or, au-delà de la seule question des effectifs, dans un contexte de diminution des dotations de l’Etat, de réformes imposant de nouveaux coûts salariaux aux collectivités, et de réorganisation territoriale majeure, les politiques des ressources humaines (RH) s’adaptent et innovent. l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), la Fédération nationale des Centres de gestion de la fonction publique territoriale (FNCDG), l’Assemblée des Départements de France (ADF) et Régions de France, avec la participation du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), ont décidé de réaliser ensemble une étude pour rendre compte de ces évolutions. Ils publient aujourd’hui les résultats de l’édition d’HoRHizons 2016.LoLoi

L’AMF a soutenu la création et la mise en place du Cerema, établissement public national présidé depuis février 2015 par Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, et qui a pour objectif d’apporter un acccompagnement de haut niveau à l’Etat et aux collectivités territoriales dans le champs du développement durable (aménagement, environnement, mobilité, risques, …).

Force est de constater que, depuis 2015, les moyens financiers dévolus n’étaient pas à la hauteur de ses missions d’expertise au service des collectivités et, en particulier, des communes et des intercommunalités. L’AMF et les autres associations d’élus du bloc communal, comme le président du Cerema, ont alerté à de nombreuses reprises les gouvernements successifs de cet état de fait.

C’est dans ce contexte que Gaël Perdriau a annoncé sa démission de président du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, mercredi 4 octobre dernier lors du conseil d’administration. Le maire de Saint-Etienne, le représentant titulaire de l’AMF dans cette instance, a motivé sa démarche en dénoncant l’absence de concertation et surtout un nouveau retrait de l’État. En effet, le gouvernement lui a indiqué que ses crédits seraient diminués de 5 millions d’euros en 2018 et que 105 postes annuels devraient être a minima supprimés entre 2018 et 2020.

Face à ce nouveau désengagement de l’Etat à l’égard des collectivités locales, François Baroin, président de l’AMF, apporte son soutien à Gaël Perdriau et rappelle que l’objectif d’assainir les comptes publics est partagé par les élus mais la méthode, dans une logique purement comptable, est brutale et unilatérale. Diminuer les moyens du Cerema présente un vrai risque de perte d'expertise et de soutien aux territoires.

Lien vers le courrier commun de Régions de France, Villes de France, ADF, AMF, AdCF, AMRF du 28 juin 2017

 

 

© Association des maires de France et présidents d'Intercommunalité - Mentions légales - Contact
41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 - Tél. : 01 44 18 14 14 - Fax : 01 44 18 14 15
Partager sur :