Espace des Associations départementales


Identifiant : Mot de passe :

Demande de code, mot de passe perdu

7ème édition du Carrefour des collectivités de la Corrèze

Les 26 et 27 avril dernier, plus de 2 000 élus et partenaires des collectivités territoriales étaient réunis à Brive-la-Gaillarde pour la 7ème édition du Carrefour des collectivités territoriales de la Corrèze. Deux jours de débats et de rencontres auxquels a participé l’AMF, représentée par Philippe Laurent, secrétaire général et en présence d’Eric Verlhac, directeur général de l’Association, en présence de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, et sous l’égide de Jean-Jacques Dumas, président de l'Association des maires de la Corrèze qui a relayé les inquiétudes des élus quant à l’avenir des communes.

Fédérer les énergies locales

En introduction à la table ronde « Quel avenir de la commune dans un département rural ? », Jean-Jacques Dumas, président de l’AMF 19 et maire de Saint-Ybard, a rappelé les craintes des élus locaux quant au statut de la commune rurale compte-tenu de la situation des finances locales ou encore suite aux différentes réformes territoriales. Il a affirmé que la commune est « un maillon essentiel et indispensable auquel on ne devait pas toucher ».

Philippe Laurent  a souligné le rôle essentiel de la commune et des élus locaux. Selon lui, cette manifestation a démontré combien « les communes sont fédératrices des énergies locales » et « sans la commune, on ne peut fédérer les échanges ». Il est également revenu sur les dossiers prioritaires de l’AMF et a fait un point sur les finances locales, tout particulièrement sur les dotations et sur la réforme fiscale en cours. Enfin, il a assuré les participants de la mobilisation sans faille des instances de l’AMF pour la défense et la promotion du « fait communal ».

En retour, Jacqueline Gourault s’est voulue rassurante en désignant la commune comme « échelon administratif de base de notre République. La commune  n’a pas vocation à être stigmatisée ou à disparaître».

Entre inquiétude et dynamisme, les élus ont affirmé vouloir poursuivre leurs actions pour leurs concitoyens et continuer à leur offrir des services publics locaux de qualité.

Lors des débats et conférences, abordant tant les questions d’avenir de la commune rurale face à la métropolisation, mais aussi le développement économique, l’arrivée de la fibre et les nouveaux usages que vont entraîner le numérique ou encore la transition énergétique, les maires ont pu échanger sur les enjeux de la commune de demain. Des enjeux porteurs d’ambition et de volontarisme où les territoires ruraux et leurs élus ont plus que jamais leur place.

Rendez-vous pour le prochain Carrefour des collectivités territoriales de la Corrèze dans deux ans !



Réf. :
2 mai 2018