Référence : BW24579
Auteur : Florence Masson
Type : Signalé
Thème : Europe et international
Rubrique : Généralités - documents d'ensemble
ATTENTION : la reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'AMF et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.
Référence : BW24579

L’Europe au coeur du congrès de l’ANDAM

23 mai 2017

C’est en plein cœur de l’Alsace que s’est réunie, du 17 au 19 mai, l’Association des directeurs d’associations départementales de maires (ANDAM) pour son 26ème congrès. De nombreux ateliers ont été dédiés à la vie du réseau et la matinée de travail du 18 mai a été consacrée à la relation entre l’Europe et les collectivités françaises, en présence des services de l’AMF. A quelques kilomètres des frontières allemande et suisse, il a également été débattu des avantages de la coopération transfrontalière.

A Guebwiller, le lieu retenu était tout trouvé pour aborder les relations entre les communes et l’Europe. Invité d’honneur, Daniel Hoeffel, ancien ministre et président d’honneur de l’AMF, a souligné que « les réformes successives des collectivités territoriales en France n’ont fait qu’éloigner davantage les citoyens de la décision». Selon lui, l’Europe permet de mettre ou de remettre du liant entre les citoyens et les élus dans la construction des politiques locales.

L’Europe ne doit pas se réduire à l’apport de fonds structurels, comme l’a rappelé Carole Esclapez, responsable de la mission affaires européennes et internationales de l’AMF. La politique de cohésion doit être complétée et enrichie par une coopération volontaire entre pays voisins sur des sujets d'intérêt commun.

Les associations départementales peuvent permettre le développement de ces relations et être des facilitatrices pour les élus, au côté de l’AMF. Pierre Brajou, président de l’ANDAM et directeur de l’Association départementale des maires de la Corrèze, s’est félicité « des relations entre l’AMF et les associations départementales de maires, et notamment des services et expertises partagés par le réseau ». Les débats lors des ateliers ont montré que le rôle de directeur d’association départementale (DAD) évolue au-delà des missions traditionnelles (conseils juridiques aux élus, informations, etc.). La recherche de nouveaux partenariats se développe pour accroître et maintenir les services qu’ils apportent aux adhérents.

Rollon Mouchel-Blaisot, directeur général de l’AMF, a d’ailleurs souligné  la nécessité de « renforcer davantage encore le réseau commun indispensable entre l’AMF et les AD, avec le concours précieux de leurs directeurs. » Il a aussi rappelé l’importance du renforcement des AD au niveau régional pour assurer leur représentativité.

Pour conclure la matinée, Philippe Laurent, secrétaire général de l’AMF, a fait le point sur les principaux dossiers d’actualité à venir pour les collectivités locales et a indiqué que le développement de regroupements des AD au niveau régional (fédération, association ou structure informelle) était  « une opportunité pour dégager des priorités communes ».

© Association des maires de France et présidents d'Intercommunalité - Mentions légales - Contact
41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 - Tél. : 01 44 18 14 14 - Fax : 01 44 18 14 15
Partager sur :