Accoueil > Partenariats

28ème campagne nationale d'éducation à la sécurité dans les transports de jeunes

Retour vers l'accueil 
année scolaire 2014-2015





Organisateur :

ANATEEP (Association Nationale pour les transports Educatifs de l'Enseignement Public)

Autres Organisateurs :

Action placée sous le haut patronage de : Monsieur le Ministre de l'Education nationale - Monsieur le Ministre de l'Intérieur, - Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'énergie, - Monsieur le Secrétaire d'Etat chargé des Transports, - Madame la Ministre des droits des femmes, de la Cille, de la Jeunesse et des Sports - Monsieur le Délégué interministériel à la Sécurité et à la Circulation Routière.
Avec le soutien, la participation de : ADEIC, Assemblée des Communautés de France, Assemblée des Départements de France, Association des Régions de France, Association des Maires de France, Association Réunir les PME du transport de voyageurs, AGIR le transport public indépendant, APAJH, CEMEA, CNAFAL, CRS, DDEN, Entraide Universitaire, FCPE, FGTE/CFDT «union fédérale route», FNAUT, FNTV, FSU, GART, Gendarmerie Nationale, La JPA, Les Francas, La Ligue de l'Enseignement, MAE, OCCE, les PEP, Police Nationale, Préfecture de Police de Paris, Prévention MAIF, Prévention Routière, SE-UNSA, SMI, SNES, SNUIPP, UNOSTRA, UNSA-Education.

 


Chaque jour, quatre millions d'élèves, soit environ un jeune scolarisé sur trois, utilisent les transports scolaires pour se rendre à l'école. L'ANATEEP souhaite mobiliser l'ensemble des partenaires concernés par les transports de jeunes dans le but d'améliorer encore la qualité et la sécurité de ces déplacements.Le transport scolaire est le moyen le plus sûr pour se rendre à l'école, au collège ou au lycée, loin devant les autres modes de transport.
Les accidents mortels ou graves n'arrivent que très rarement en circulation mais surviennent au moment de la montée ou de la descente du véhicule, au point d'arrêt. Ils ne sont pas les plus nombreux mais les plus dramatiques en termes de lésions corporelles. Le scénario le plus courant est celui de la traversée devant ou derrière le car ou le bus alors qu'une automobile dépasse ou croise le véhicule à l'arrêt. L'automobiliste, même à faible vitesse, n'a matériellement pas la possibilité de s'arrêter. Le choc est inévitable.
Face à ce constat, la prévention auprès des jeunes est une mission indispensable qui permet leur responsabilisation dans le but d'éviter au maximum la prise de risque. Le facteur comportemental est crucial dans ces situations.
 

L'année 2013 a été marquée par le décès de 8 jeunes des suites d'un accident au point d'arrêt (10 pour l'année scolaire 2012/2013). Une fois de plus, ces statistiques, qui ne sont pas exhaustives, montrent qu'il est nécessaire d'insister et de prévenir sans relâche les usagers pour que ces drames cessent. Les jeunes doivent redoubler d'attention lors de ces moments charnière du transport.
C'est pourquoi, pour cette 28ème Campagne nationale d'Éducation à la Sécurité TRANSPORT ATTITUDE, l'ANATEEP a retenu le thème suivant :

« AU POINT D'ARRÊT, TROP DE BLESSÉS, TROP DE TUÉS... STOP ! »


Les actions ont lieu tout au long de l'année scolaire 2014-2015. Plus de 200 000 élèves sont sensibilisés chaque année.
Distribution de plaquettes, Mini-BD et réglettes "animées".
Pour toute information :
Contactez votre correspondant départemental sur le réseau de l'ANATEEP
tel ANATEEP : 01 43 57 03 94
Site web : www.anateep.fr

Quelques consignes fondamentales :
Lors de ses animations, l'ANATEEP rappelle aux élèves qu'il ne faut pas traverser devant ni derrière un car à l'arrêt mais attendre que celui-ci soit parti pour avoir toute la visibilité requise. Les parents qui attendent leurs enfants ou les conduisent au car doivent se placer du côté de l'accès au car, afin d'éviter de contraindre leur enfant à traverser de manière intempestive. Enfin, aujourd'hui, les baladeurs MP3 et téléphones mobiles permettent d'écouter de la musique tout en se déplaçant. Cependant, les jeunes doivent éviter l'usage de ces appareils lors de ces moments délicats pour leur sécurité et sur ces zones de danger. Ils doivent pouvoir entendre les véhicules qui circulent ; tous leurs sens (vision, écoute, attention,...) doivent être en éveil.

© Association des maires de France et présidents d'Intercommunalité - Mentions légales - Contact
41, quai d'Orsay 75343 Paris Cedex 07 - Tél. : 01 44 18 14 14 - Fax : 01 44 18 14 15
Partager sur :