Espace des Associations départementales


L'AMF soucieuse du maintien des missions de service public de la Banque de France

L'Association des Maires de France se déclare préoccupée par la réorganisation, annoncée par la Banque de France, de son réseau territorial et notamment la suppression d'un nombre important de succursales dans les petites villes.

A cette occasion, l'Association des Maires de France rappelle qu'un aménagement équilibré du territoire est naturellement lié à la présence de services publics et que ceux-ci ne peuvent fonctionner sans une garantie de proximité et de prestations de qualité.

Si les élus peuvent comprendre certaines modifications dans le périmètre d'action des services, ou dans leur localisation, celles-ci ne peuvent être acceptées que dans la mesure où il y aura un réel gain d'efficacité.

Ces prises de position ont été rappelées par le Président Hoeffel dans une lettre adressée, la semaine dernière, à Monsieur Francis Mer, Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. Par ailleurs, Monsieur Jacques Pélissard, premier Vice-Président de l'AMF, a également reçu, la semaine dernière, les représentants des syndicats de la Banque de France. Il a exprimé, à cette occasion, les préoccupations de l'AMF, notamment quant au rôle de conseil et d'analyse de l'économie locale qu'assure la Banque de France pour les entreprises et, plus directement, pour nos concitoyens, dans la gestion des commissions de surendettement.

Plus généralement, l'Association des Maires de France tient à réaffirmer sa solidarité avec les petites villes et le réseau irremplaçable qu'elles constituent et son attachement à une politique équilibrée du territoire fondée sur une démarche forte de proximité.

Enfin l'AMF souhaiterait être informée et associée à toute réflexion portant sur ces dossiers.

 


Contact presse : Marie-Catherine GAULT - Tél. : 01 41 10 49 49


Développement local


Réf. : BW9181
10 Fév 2003