Espace des Associations départementales


Identifiant : Mot de passe :

Demande de code, mot de passe perdu

Actions de partenariat

Qui sera élue Capitale française de la Biodiversité 2018 ?

jusqu'au 14 mai 2018


L'Agence française pour la Biodiversité (AFB) et l'agence régionale pour la Biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), en partenariat nottament avec l'AMF, organisent la huitième édition du concours national "Capitale française de la Biodiversité".

 Le concours Capitale française de la Biodiversité s’adresse depuis 2010 aux communes et aux intercommunalités françaises. Il est soutenu par les ministères de la Cohésion des Territoires et de la Transition écologique et solidaire, et s’appuie sur de nombreux partenaires, réunis au sein de son Comité scientifique et technique.

Les objectifs de l'opération sont multiples : pédagogie (donner des idées d’action aux agents et élus des collectivités), transversalité (créer du dialogue entre différents services et élus au sein de la collectivité), valorisation et promotion (par le biais des trophées et des « libellules » accordées) et enfin identification et partage mutuel des bonnes pratiques (par le biais du recueil d’action, des ateliers régionaux et des visites de terrain).

Chaque collectivité voit sa participation valorisée par l’attribution de 1 à 5 libellules symbolisant son engagement en faveur de la biodiversité. Un prix est remis dans chacune des catégories et la meilleure collectivité est ensuite désignée « Capitale française de la biodiversité 2017 ».
 
 

Pour participer à cette opération, il vous suffit de télécharger le questionnaire 2018, de le remplir et de l'adresser par courriel à :

« Conception et gestion écologique des espaces de nature » 

L’édition 2018 mettra en avant les actions de communes et intercommunalités françaises en matière de conception écologique des espaces de nature (depuis la trame verte et bleue en passant par les plans paysages intégrant les fonctionnalités écologiques jusqu’à la restauration écologique et la création de nouveaux espaces de nature) et de gestion écologique, qu’il s’agisse d’espaces de nature ordinaire ou plus spécifique, espaces verts urbains tout autant que réserves naturelles.

L'opération comprend une phase de sensibilisation et d'information au travers d'ateliers régionaux en mars et avril, un questionnaire à remplir par les collectivités et à renvoyer au plus tard le 14 mai 2018, une phase d'évaluation des candidatures et de visites de terrain de juin à septembre, et une phase de valorisation à l'automne avec la communication du palmarès 2018 et la publication du recueil d'actions exemplaires des collectivités autour du thème de l'année.

Toutes les collectivités peuvent choisir de participer "à la carte" :
- simplement établir un état des lieux de leurs pratiques dont le niveau de performance sera évalué et reconnu par l'appellation "Village-Nature", "Ville-Nature" ou "Intercommunalité" de niveau 1 à 5 libellules,
- présenter en complément 3 actions exemplaires et concourir au titre de "Capitale française de la Biodiversité 2018" !
 

Une participation « à la carte »

La participation à l'opération Capitale française de la Biodiversité 2017 est ouverte à toutes les communes d’au moins 2 000 habitants, communautés de communes, communautés urbaines ou d’agglomération et métropoles françaises, ainsi qu'aux établissements publics territoriaux de la métropole du Grand Paris.

Les collectivités participantes peuvent choisir entre trois niveaux de participation :

1. Label « ville-nature » / « intercommunalité-nature »

La première partie du questionnaire doit obligatoirement être remplie par la collectivité candidate, elle constitue le tronc commun à tous les participants. Après quelques questions utiles aux évaluateurs pour connaître la collectivité et comprendre son contexte, une quarantaine de questions sont réunies dans trois grands chapitres traitant de tous les aspects de la protection de la biodiversité par les collectivités : aménagement et planification, gestion et suivi, communication et actions pédagogiques. Sur la base des réponses apportées à ces questions, chaque collectivité candidate pourra se voir attribuer de 1 à 5 libellules, symbolisant la qualité et l’ampleur de son engagement.

2. Actions exemplaires

La deuxième partie est optionnelle, mais elle ouvre la possibilité de voir une ou plusieurs des actions réalisées par la collectivité figurer au recueil des actions exemplaires de collectivités françaises sur le thème « Conception et gestion écologique des espaces de nature ». Il suffit de décrire succinctement de une à trois actions que la collectivité a réalisé ou auxquelles elle a participé activement (une par grands chapitres du questionnaire). 

3. Capitale française de la Biodiversité 2018

Pour concourir au titre de « Capitale française de la biodiversité 2018 », ou encore à celui de « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2018 », « Meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2018 », « Meilleure grande ville pour la biodiversité 2018 » ou « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2018 », il faut présenter trois actions exemplaires, une par grands chapitres du questionnaire, en lien avec le thème 2018 « Conception et gestion écologique des espaces de nature ». Après évaluation en triple-lecture par les membres du Comité scientifique et technique, les meilleures candidatures feront l’objet d’une visite de terrain d’une journée à partir de laquelle sera établi un rapport public. Sur la base de l’ensemble des rapports, le comité scientifique et technique établira le palmarès 2018 à l’automne.
En Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, régions particulièrement investies dans l’organisation de l’opération au travers de leurs agences régionales pour la biodiversité respectives, un prix régional pourra aussi être décerné.

Nouveauté 2018 : les villages peuvent participer aussi !

Date limite de réception des dossiers : lundi 14 mai 2017

 Pour en savoir plus : www.capitale-biodiversite.fr

 


Organisateur :

Natureparif, agence régionale Île-de-France pour la nature et la biodiversité