Espace des Associations départementales


Identifiant ou mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ou votre identifiant ?
Cliquez-ici.

Gilets jaunes : les maires accompagnent une colère qu’ils avaient pressentie

Quasiment toutes nos villes moyennes étaient au centre de la contestation.

À Bourg-en-Bresse, les gilets jaunes étaient 2000, contre 600 seulement à Lyon. Les maires ont tous été sur le terrain, au contact de ces manifestants, pour mieux comprendre leurs demandes. »

Caroline Cayeux, maire de Beauvais (60) et présidente de Villes de France, salue cette implication. « Certes, ajoutet-elle,les maires n’ont pas été nombreux à défiler. Mais beaucoup ont placé un gilet jaune derrière leur pare-brise… »

Certains sont allés plus loin : à Tonnay Charente (17), Éric Authiat explique avoir mis à la disposition des manifestants une salle communale pour leurs réunions, tandis que, parallèlement, il s’improvisait négociateur: « J’ai pris les choses enmains, résume-t-il. Les gilets jaunes ont fait appel à moi dès le troisième jour de mobilisation. J’ai ainsi pu identifier des référents et maintenu avec eux un contact quotidien.Je me rendais sur le terrain de préférence le soir, discrètement, pour que personne ne soit soupçonné de vouloir politiser le mouvement.»

Extrait de l'article de Maires de France de janvier 2019.

 


Généralités - documents d'ensemble


Réf. : BW39196
15 Jan 2019

Auteur : Sarah FINGER