Espace des Associations départementales


Concours « Sauvez le patrimoine de votre commune » : trois statues restaurées grâce à ARC- Nucléart

 

Né, il y a quarante ans, de la nécessité de répondre aux besoins de préservation d’éléments du patrimoine historique et de conservation des vestiges archéologiques issus des fouilles sub-lacustres, ARC-Nucléart est devenu, en 1997, un groupement d’intérêt public à but culturel à l’initiative de plusieurs partenaires, l’Etat, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le Conseil régional Rhône-Alpes, la Ville de Grenoble, l’association ProNucléart.

Implanté sur le site du centre de recherche du CEA-Grenoble, il a pour mission :

  • la conservation et la restauration des objets en matériaux organiques (bois, cuir, fibres) produits par les hommes dans tous les domaines de leur activité,
  • la recherche destinée à étudier les matériaux dégradés et développer de nouvelles méthodes de traitements.

Fragilisés, les objets du patrimoine nécessitent, pour pouvoir être conservés et présentés au public, des opérations de consolidation et de restauration. Une équipe pluridisciplinaire (chimistes, physiciens, techniciens, restaurateurs, conservateur, personnel administratif) se consacre à la sauvegarde du patrimoine.

Chaque année,  le CEA, en partenariat avec l’AMF, organise un concours pour la restauration d’éléments majoritaireement en bois appartenant au patrimoine des communes françaises.

Les éléments présentés doivent justifier de la mise en oeuvre d’une opération de consolidation ou de restauration dans le cadre des compétences d’ARC-Nucléart.
 
Les lauréats sont récompensés par la prise en charge du financement du dossier qu’ils auront présenté.
 

Le CEA, en partenariat avec l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF), dévoile, le 13 décembre 2018, les trois objets lauréats du concours pour la sauvegarde du patrimoine des communes françaises. Les communes concernées bénéficient d'une restauration de leurs oeuvres par le laboratoire ARC-Nucléart.

Afin d'aider les communes à sauvegarder leur patrimoine en leur permettant d'avoir accès aux technologies mises en oeuvre par le laboratoire ARC-Nucléart, le CEA a créé en 2002, en partenariat avec l'Association des Maires de France et des présidents d'intercommunalités, le concours Sauvez le Patrimoine de votre commune. En seize ans, 75 oeuvres, parmi 691 dossiers, ont été traitées et restaurées par ARC-Nucléart.

Les oeuvres sélectionnées en 2018
En 2018, parmi les 40 dossiers de candidatures reçus, le jury de spécialistes, réuni à Paris, le 18 octobre 2018, a retenu trois oeuvres appartenant au patrimoine des communes suivantes :
- Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne) : statue de Vierge à l'Enfant, datant du XVIIe siècle
La sauvegarde de cette oeuvre passe par une consolidation de sa structure, très dégradée, grâce au traitement appelé "Nucléart". La restauration permettra ensuite de rétablir la position de l'Enfant Jésus sur le bras gauche de la Vierge. Comblements et retouches colorées complèteront l'ensemble.
- Château-Chalon (Jura) : statue " l'Education de la Vierge ", datant du milieu du XVIIIe siècle
Cette oeuvre gracieuse va nécessiter un nettoyage général, des consolidations localisées, des comblements structuraux et des retouches colorées. Une étude de polychromie facilitera la compréhension des gestes des peintres qui ont embelli la sculpture au cours de temps.
- Tournon (Savoie) : deux anges céroféraires (ou porte-cierges), datant du XVIIIe siècle
Un nettoyage de ces deux anges sera suivi d'un fixage de polychromie, d'un masticage des lacunes et de retouches colorées. L'étude de polychromie pourra vérifier l'existence d'éventuels repeints et reprises des dorures.
 
Pour l'ensemble des pièces, ARC-Nucléart mettra en oeuvre un traitement de désinsectisation par irradiation sous rayonnement gamma, dès leur arrivée à l'atelier.
 
La restauration des oeuvres se fera au cours des années 2019-2020.
 
Des technologies de pointe pour le patrimoine ARC-Nucléart met en oeuvre diverses techniques pour la stabilisation du bois et autres matériaux organiques :
- l'irradiation gamma pour stopper les attaques d'insectes xylophages et les développements fongiques (voir photo) ;
- des traitements de consolidation et stabilisation :
- des bois secs par imprégnation de diverses résines acryliques,
- des bois gorgés d'eau (ou bois archéologiques) par imprégnation d'une solution de Polyéthylène Glycol (PEG) suivi d'un séchage par lyophilisation ;
- le procédé " Nucléart ", qu'ARC-Nucléart est le seul en France et au monde à pratiquer depuis plus de 40 ans : lorsque les bois sont encore trop dégradés pour être manipulés après les traitements précédents, une imprégnation par une résine radiodurcissable suivie d'une irradiation gamma permet de donner à l'oeuvre considérée une nouvelle vie.

L'étape suivante est la restauration des oeuvres qui ont été consolidées, suivie éventuellement d'une mise sur support permettant si besoin de les sécuriser.

Organisateurs : 
ARC-Nucléart