Espace des Associations départementales


4e rencontre annuelle des responsables administratifs d’associations de pouvoirs locaux à Abidjan

En 2013, à l’issue des premières rencontres initiées par le directeur général de l’AMF, Rollon Mouchel-Blaisot, les responsables administratifs des associations de pouvoirs locaux d Afrique francophone présents avaient constaté que des processus de décentralisation étaient en cours dans la majorité des pays participants. Convaincus de la nécessité de renforcer le rôle et les capacités des associations d’élus au niveau national comme international, ils s’étaient promis de continuer leurs réflexions aux cours de rencontres annuelles se tenant alternativement à Paris et dans un pays partenaire.

Promesse tenue, puisque les secondes rencontres se sont déroulées à Lomé (Togo) en juillet 2014, les troisièmes à Paris en juin 2015, et cette quatrième édition à Abidjan les 9 et 10 novembre derniers, à l’invitation de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) avec laquelle l’AMF a signé en novembre 2015 un accord de partenariat.

Les travaux ont été ouverts le 9 novembre 2016 par le président Gilbert Koné Kafana, ancien ministre d État, maire de la commune de Yopougon et les membres du bureau de l’UVICOCI. En dialogue avec des représentants de la Direction générale de la décentralisation et du développement local du ministère de l’Intérieur ivoirien, les échanges de la première journée ont été consacrés à l’état de la décentralisation dans les différents pays présents, en insistant plus particulièrement sur les moyens financiers, juridiques et administratifs permettant de favoriser la libre administration des collectivités locales.  Ont été évoqués au cœur du débat : les modalités de recouvrement des impôts locaux et le rôle attendu de la justice administrative pour consolider l’état de droit dans le but que la décentralisation ne soit plus formelle mais réelle.

La seconde journée était consacrée à des visites de terrain, et, en premier lieu, dans la plus grande ville du pays, Yopougon (l’une des communes du district d’Abidjan), où les échanges ont porté sur l’organisation des services municipaux, illustrés par la visite du service d’état civil.

L’après-midi, les travaux se sont poursuivis à Grand Bassam, ville classée au Patrimoine de l’Unesco autour des questions de protection de l’environnement et du patrimoine.

A cette occasion, le directeur général de l’AMF a présenté à ses homologues le dispositif français dit de « 1%  déchets », outil de financement innovant permettant de favoriser la coopération de territoires à territoires dans ce domaine. L’AMF et le ministère des Affaires étrangères publieront, prochainement, un vade-mecum sur ce sujet afin d’aider les élus français intéressés à utiliser ce dispositif portant sur un aspect indispensable au développement des communes.

 

International
Généralités - documents d'ensemble


Réf. : BW24098
16 Nov 2016

Auteur : Julia Barbier