Espace Associations départementales


Déclaration des libertés locales et vidéo de la conférence de presse de présentation du 2 mars

Le 26 septembre 2018, « l’appel de Marseille » signait l’acte de naissance de Territoires Unis porté par plus de 2 000 élus locaux réunis au Palais du Pharo autour d’une volonté : promouvoir les libertés
locales au travers d’une nouvelle étape ambitieuse de la décentralisation.

Dans la foulée, le 13 mars 2019, Territoires Unis formulait des propositions dans le cadre d’une contribution au Grand débat initié par le Président de la République pour sortir de la crise des gilets jaunes.

Le 8 juillet 2020, lors d’une conférence de presse organisée au Sénat, Territoires Unis appelait l’attention du nouveau gouvernement sur la nécessité d’une réforme dont l’urgence avait encore été renforcée par la crise sanitaire et saluait les 50 propositions élaborées par le Sénat.

Face à l’ambition affichée par le Président de la République lui - même lors de sa conférence de presse du 25 avril 2019 qui appelait à « changer notre démocratie, notre organisation, notre administration » au travers d’un « nouvel acte de décentralisation adapté à chaque territoire […] pour garantir des décisions prises au plus près du terrain », face aux propositions ambitieuses du Sénat, face à l’interpellation constante de nos trois associations, on pouvait s’attendre à la mise en place d’une réforme ambitieuse.

Las, la montagne a finalement accouché d’une souris.

Certes, la loi dite 3DS présentée par Jacqueline Gourault contient, grâce au travail de nos associations et aux apports et au soutien décisifs du Sénat, un certain nombre d’avancées, mais elle ne modifie en rien l’équilibre de nos institutions.

Or, cette évolution est plus que jamais indispensable.

Retrouvez la conférence de presse de présentation de la Rencontre des libertés locales du 15 mars :