Espace Associations départementales


Communiqué de presse I Publication de deux études dédiées au bloc communal : « Territoires et Finances » et « Indice de prix des dépenses communales »

A l’occasion du 103ème Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité, la Direction des Etudes de La Banque Postale, en partenariat avec l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) et la Banque des Territoires, publient deux études dédiées au bloc communal, reprenant les principaux ratios financiers des communes et mesurant l’inflation réellement supportée par les communes.


Territoires et Finances : déchiffrage des principaux ratios financiers des communes
La publication Territoires et Finances, réalisée par La Banque Postale avec l’AMF et la Banque des Territoires, décline, pour 2020, les principaux ratios financiers des communes par strate démographique et appartenance intercommunale.

Au-delà de la diversité de situations, observée chaque année, et inhérente à la taille des communes notamment en termes de dépenses par habitant, de dette ou de trésorerie, un constat se retrouve pour l’ensemble des communes : la crise sanitaire et économique a eu des répercussions sur les budgets communaux et intercommunaux.

Quelle que soit la strate démographique, le niveau des dépenses a enregistré une baisse (surtout marquée pour l’investissement) et certaines ressources ont sensiblement fléchi.

Ainsi, la partie consacrée aux effets de la crise met en exergue la baisse marquée des recettes de prestations de service (non prises en compte pour le calcul de « la clause de sauvegarde sur les recettes fiscales et domaniales ») entre - 36,6 % pour les plus grandes communes et - 17,6 % pour les plus petites.

En parallèle, les charges à caractère général reculent dans une fourchette plus restreinte comprise entre - 1,9 % pour les plus grandes et - 8,5 % pour la strate 2 000 - 3 500 habitants. Et, au sein de ce poste, si la plupart des composantes sont en baisse, il est intéressant de constater des hausses parfois très prononcées pour l’achat de petits équipements et les frais de nettoyage, deux postes révélateurs des charges liées à la lutte contre la pandémie. Les communes nouvelles, analysées dans cette publication depuis l’année dernière, ne font pas exception avec une hausse de 8,4 % sur l’achat de petits équipements et un repli de 29 % pour les recettes de prestations de services.


Indice de prix des dépenses communales : mesure de l’inflation supportée par les communes
L’indice de prix des dépenses communales, réalisé par La Banque Postale en partenariat avec l’AMF, mesure l’inflation réellement supportée par les communes en prenant en compte la spécificité de leurs dépenses. Une déclinaison selon trois strates démographiques est réalisée afin d’affiner l’analyse selon la taille de la commune.

À la fin du 1er semestre 2021, l’indice de prix des dépenses communales évolue, sur un an, sur un rythme accéléré et presque trois fois supérieur à celui de l’inflation supportée par les consommateurs. Toutes strates confondues, l’indice hors charges financières a en effet progressé de + 1,12 % entre les quatre trimestres de juillet 2020 à juin 2021 rapportés aux quatre trimestres précédents, contre + 0,42 % pour l’inflation hors tabac. Cette progression, en dépit notamment du gel du point d’indice de la fonction publique s’explique par l’orientation à la hausse de la plupart des indices Insee qui composent le panier du maire. L’augmentation devrait se poursuivre dans les mois à venir, la reprise économique se traduisant depuis l’été 2021 par des augmentations de prix marquées dans certains secteurs en particulier s’agissant du prix de l’énergie.

Cette situation est à surveiller : il ne faudrait pas qu’elle réduise l’impact de l’effort budgétaire engagé en matière d’investissement en venant amputer l’accompagnement de la relance ou remettre en cause la qualité des services publics assurés par l’échelon local.