Espace Associations départementales


François Baroin soutient la « légitime défense » des collectivités contre un « Etat centralisateur »

« Je me suis engagé à la présidence de l’AMF en 2014 car je ne supportais plus le discours anti-élus, stupide et dangereux », a confié François Baroin, le 16 novembre, devant le 103e Congrès de l’AMF. Sept ans plus tard, à l’occasion de son dernier discours prononcé en tant que président de l’Association, le maire de Troyes, qui restera aussi président de l’Association départementale des maires de l’Aube, a conservé intacte sa volonté de défendre le fait communal et les maires. A quelques heures de l’élection de son successeur dont le nom sera connu mercredi 17 novembre en milieu d’après-midi, il a exhorté l’équipe qui lui succèdera à «défendre les libertés locales », à «préserver l’identité et la clause de compétence générale des communes » et à participer à l’élaboration «d’une nouvelle organisation des pouvoirs publics ». 


François Baroin a rendu un vibrant hommage aux maires en rappelant que «dans les périodes de crises, à la suite des attentats terroristes, lors de la crise des gilets jaunes et durant la crise sanitaire, quand la France est menacée, les maires, aux côtés de l’Etat, s’efforcent toujours de préserver la sécurité et la santé des Français. Vous pouvez être fiers de ce que vous avez fait avec vos équipes ! », a-t-il lancé à l’attention des congressistes.

...

Retrouvez la suite de l'article sur le site Internet de Maires de France

 

Généralités - documents d'ensemble


Réf. : BW40995
18 Nov 2021

Auteur : Xavier Brivet