Espace des Associations départementales


Indice de prix des dépenses communales 2019

À la fin du 1er semestre 2019, l’augmentation sur un an de l’indice de prix des dépenses communales hors frais financiers est supérieure de 0,28 point à l’inflation hors tabac. Inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation hors tabac (ou « Panier de la ménagère »), qu’elle soit prévisionnelle ou constatée, inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation harmonisé, conçu à des fins de comparaisons internationales mais qui est censé servir de base pour la revalorisation forfaitaire des bases d’imposition locales… les communes savent, elles, quelle inflation s’applique à leurs budgets.

L’indice de prix des dépenses communales la mesure précisément en prenant en compte les spécificités de la dépense publique communale, et ce d’autant plus que, depuis l’année dernière, cette inflation est mesurée en fonction des structures de dépenses de trois strates démographiques différentes.

Sur la dernière année de données disponibles (les quatre trimestres de juillet 2018 à juin 2019 rapportés aux quatre trimestres précédents), et pour l’ensemble des communes, l’indice de prix des dépenses communales hors charges financières progresse plus rapidement (+ 1,68 %) que l’inflation supportée par les consommateurs (+ 1,40 %). Cela se vérifie quelle que soit la strate démographique observée, mais l’écart est d’autant plus grand que les communes sont peu peuplées, les communes de moins de 3 500 habitants enregistrant la pression inflationniste la plus élevée.

Sur longue période (de 2010 à 2018), les évolutions du panier du maire mesurées hors charges financières demeurent plus élevées que l’inflation supportée par les ménages, l’écart entre les deux mesures atteignant près d’un demi-point.

Ainsi, seule la baisse des taux d’intérêt observée depuis maintenant plusieurs années d’affilée permet à l’indice charges financières comprises, constaté au niveau global, d’évoluer légèrement moins rapidement sur un an que l’inflation hors tabac (respectivement + 1,36 %, contre + 1,40 %).