Espace des Associations départementales


L’Adoption de la Charte de Leipzig et de l’Agenda territorial renforce la légitimité des autorités locales dans la politique européenne.

L’Association des maires de France, l’Assemblée des départements de France, l’Association des maires de grandes villes de France, la Fédération des maires de villes moyennes et l’Association des petites villes de France se réjouissent de l’adoption de la Charte de Leipzig et de l’Agenda territorial de l’UE. Les déclarations adoptées par les ministres de l’aménagement du territoire et du développement urbain réunis en Conseil informel à Leipzig les 24 et 25 mai témoignent du souci de mieux coordonner les politiques d’aménagement du territoire tout en contribuant à une plus grande prise en compte de la dimension territoriale et urbaine des politiques communautaires.

Ces associations, membres de la Maison européenne des pouvoirs locaux français, souscrivent largement au contenu politique de l’Agenda territorial, qui leur semble en mesure de promouvoir une vision intégrée des enjeux d’aménagement et de développement territorial en Europe.

Elles se félicitent également, que la Charte de Leipzig reconnaisse non seulement le rôle économique, social et culturel des villes, mais aussi les défis auxquels ces dernières se trouvent confrontées, notamment dans les quartiers défavorisés. Néanmoins, soucieuses de la prise en compte des spécificités territoriales, les associations rappellent l’importance de la coopération entre les zones urbaines et rurales afin de mettre en oeuvre une politique d’aménagement du territoire intégrée.

La Maison européenne des pouvoirs locaux français tient à rappeler que les politiques d’aménagement du territoire relèvent en premier lieu de la responsabilité des autorités locales, au regard des compétences qu’elles détiennent. C’est le cas des communes et des intercommunalités en matière de planification urbaine, des départements et des villes pour les infrastructures. La réussite de l’Agenda territorial et de la Charte de Leipzig dépendant largement de l'implication des autorités locales, il importe de mettre en ½uvre une collaboration efficace et un partenariat de qualité avec les collectivités territoriales afin que s’accomplissent les priorités établies lors du sommet de Leipzig.

Ainsi, la Maison européenne des pouvoirs locaux français appelle la Présidence française, de juin à décembre 2008, à poursuivre la dynamique engagée à Leipzig en faisant appel à l’expertise des collectivités territoriales et de leurs associations. En vue des prochaines échéances concernant l’analyse des résultats de l’Agenda territorial, elle souhaite particulièrement que l’élaboration d’un plan d’action national soit mis à l’ordre du jour de la Présidence et être associée à cette concertation. 

 

 

Contacts Presse :

AMF                              ADF                                  AMGVF                      FMVM                                  APVF

Marie-Hélène GALIN    Valérie BONNET              Sarah ABRIC               Nicole GIBOURDEL             Matthieu DENIS

Tél. 01 44 18 13 59      Tél. 01 45 49 60 43          Tél. 01 44 39 34 64   Tél. 01 45 44 99 61             Tél.  01 45 44 63 99

Politique de cohésion
Aménagement du territoire - décentralisation - organisation territoriale


Réf. : BW9086
6 Juin 2007

Auteur : AMF ; ADCF ; AMGVF ; FMVM ; APVF