Espace des Associations départementales


L’AMF au Sommet « Africités » du 16 au 20 décembre 2009, à Marrakech, Maroc

CONTEXTE

Le sommet Africités est, depuis 1998, la plus importante plate-forme de dialogue organisée pour les collectivités locales africaines.
 
Il a deux objectifs principaux :
-      proposer une plateforme de dialogue entre les collectivités locales africaines et leurs partenaires sur le processus de décentralisation ;
-      participer à la structuration du mouvement municipal africain
 
La 5ème Edition des Journées panafricaines des collectivités locales « AFRICITES » a eu lieu à Marrakech, Royaume du Maroc, du 16 au 20 Décembre 2009.
 
 
THEME
 
L’actualité de la crise financière globale met à l’ordre du jour le besoin d’une réflexion renouvelée sur le fonctionnement de l’économie mondiale et sur les stratégies de développement. L’idée qu’aucune région, aucun pays, aucune communauté ne peut s’en sortir tout seul progresse. A cet égard il est remarquable que l’effort de concertation pour sortir de la crise intègre désormais un plus grand nombre de pays et de décideurs, au-delà des seuls leaders des pays membres du G8.
 
Le thème retenu pour le Sommet Africités de Marrakech était donc : « La réponse des Collectivités Locales et Régionales d’Afrique à la crise globale : Promouvoir le développement local durable et l’emploi ».
 
REPRESENTATION DE L’AMF
 

Nicole FEIDT, Maire de Toul et présidente du groupe Affaires internationales et coopération décentralisée est intervenue au court du débat portant sur les ‘’femmes élues et leur place dans les institutions locales’’. Elle a d’abord expliqué que la France avait adopté une loi (loi du 6 juin 2000) afin d’assurer la parité d’abord dans les conseils municipaux des communes de moins de 3500 habitants, puis dans celles de plus de 3500 habitants. Pourtant, si l’effectif des conseillères municipales a augmenté, seules 10% des maires de plus de 3500 habitants, et 14% des communes de moins de 3500 habitants sont des femmes. De plus, dans les Conseils municipaux, les femmes demeurent trop souvent cantonnées à des dossiers considérés comme « féminins » (social, école, petite enfance…).
Elle a rappelé que l’Association des Maires de France avait adopté dès mars 2004 une Charte pour l’égalité entre hommes et femmes.
 
        

POUR EN SAVOIR PLUS :  http://www.africites.org/
L'AMF dans les rencontres internationales


Réf. : BW10287
7 Sep 2010