Espace des Associations départementales


Premiers résultats du rapport annuel de l'OFGL consacré aux finances des collectivités locales

Pour la première fois, l’Observatoire des Finances et de la Gestion publique Locales publie dès le mois de juin les premiers résultats de son rapport annuel consacré aux finances des collectivités locales. La 24ème édition complète sera accessible, comme à son habitude, au cours du mois de juillet. Ce pré-rapport a été présenté à l’occasion du Comité des Finances Locales du 11 juin 2019, par son Président, André Laignel, et son Rapporteur, le Sénateur Charles Guené. Réalisé par la Département des études et des statistiques locales de la DGCL, ce pré-rapport présente les résultats provisoires des comptes des collectivités locales pour l’exercice 2018.

Il est disponible en ligne :

https://www.collectivites-locales.gouv.fr/pre-rapport-lobservatoire-des-finances-et-gestion-publique-locales

 

Faits marquants sur les budgets principaux des collectivités locales :

- Les dépenses de fonctionnement sont stables en 2018 : +0,2%, après +2,0% en 2017 ; et en légère progression en consolidant avec les budgets annexes et syndicats (+0,9%) ;

- Cette modération des dépenses de fonctionnement concerne tous les niveaux de collectivités (régions, départements et bloc communal) ;

- La progression des recettes de fonctionnement ralentit, passant de +2,3% en 2017 à +1,1% en 2018 ;

- Il résulte de ces évolutions une nouvelle progression de l’épargne brute (solde entre recette et dépenses de fonctionnement) en 2018 : +6,3%, contre +4,3% en 2017 ;

- Après trois années de baisse, la reprise des dépenses d’investissement hors remboursements de dette observée en 2017 (+6,2%) se poursuit en 2018 (+5,2%) ;

- Cette progression des investissements concerne le bloc communal mais aussi les départements pour lesquels la dernière année de croissance des investissements remontait à 2010 ;

- Elle s’accompagne d’une progression des recettes d’investissement hors emprunts (+10,5%) ;

- Les collectivités dégagent une nouvelle fois en 2018 une capacité de financement (solde positif entre l’ensemble des recettes et des dépenses avant opérations sur la dette)

- Pour la première fois depuis 2003, elles stabilisent leur encours de dette.