Rencontre des libertés locales: l’AMF salue la qualité des échanges directs entre candidats et élus locaux et propose un nouvel acte de décentralisation

Espace des Associations départementales


Espace Élus Espace AD

Rencontre des libertés locales: l’AMF salue la qualité des échanges directs entre candidats et élus locaux et propose un nouvel acte de décentralisation

Réunis aujourd’hui à Montrouge (Hauts de Seine), les élus locaux ont échangé avec les candidats à l’élection présidentielle qui ont répondu présent à l’invitation de l’AMF, aux côtés de l’ADF et Régions de France.

Plus de 500 élus de toute la France étaient présents dans la salle pour cette rencontre dédiée aux libertés locales, retransmise en direct par LCP et Public Sénat. 

Les candidats se sont prêtés à l’exercice d’une audition au format original et identique pour tous, avec un temps de parole égal, dans le respect du principe d’impartialité. 

Des élus représentatifs de la diversité géographique et politique de chaque association ont pu interpeller les candidats sur leurs propositions relatives aux collectivités territoriales.

L’AMF salue la qualité de ces échanges directs entre les élus et les candidats à la magistrature suprême.

Dans leurs interventions, les candidats ont quasi unanimement souligné la nécessité de garantir davantage de libertés locales, ce qui révèle toute l’importance des élus locaux dans notre paysage politique.

Cet exercice a fait honneur à la démocratie, permettant de parler de décentralisation, d’organisation des pouvoirs publics, d’efficacité de l’appareil d’Etat mais aussi de la lutte contre la pauvreté, de transition énergétique, des déserts médicaux, de solidarité, d’Europe, et de la situation en Ukraine.

Les échanges ont porté sur des sujets de fond, dans le respect de chaque candidat. La rencontre des libertés locales aura ainsi constitué l’un des temps les plus forts de la campagne présidentielle. 

A cette occasion, les Présidents de Territoires Unis, David Lisnard, Carole Delga et François Sauvadet ont également fait valoir leur vision partagée des libertés locales. 

Chaque association a pu présenter ses principales propositions pour un nouvel acte de décentralisation. L’AMF a notamment défendu la proximité de l’action publique comme gage d’efficacité, au service des citoyens.

L’AMF remercie les candidats présents pour leur disponibilité et leur écoute. Elle déplore, et avec elle les 35 000 maires qui la composent et qui font vivre la République au quotidien, partout et pour tous, que deux candidats n'aient pas jugé opportun de venir débattre avec eux.

Les échanges se poursuivront dans les semaines à venir et l’AMF y prendra toute sa part, pour faire entendre la voix singulière des maires et faire vivre la démocratie. L’AMF devra veiller à ce que les intentions se traduisent dans les actes.

Documents de l'AMF :


Election présidentielle 2022
AMF
Généralités - documents d'ensemble


Réf. : BW41143
15 Mars 2022

Auteur : AMF