Espace des Associations départementales


Téléphonie mobile : le Bureau de l'AMF refuse le traitement inéquitable des communes rurales

Soucieuse, depuis toujours, que les technologies de l'information et de la communication soient accessibles sur l'ensemble du territoire, l'AMF a pris connaissance des modalités de financement de la couverture, par les réseaux de téléphonie mobile, des zones blanches, c'est-à-dire celles qui ne sont actuellement desservies par aucun opérateur.

Initialement estimé à environ 1 650, le nombre des communes qui ne bénéficient d'aucune couverture est en réalité de 3 300.

L'Etat et les opérateurs vont s'engager financièrement aux côtés des collectivités locales pour permettre la couverture de ces 1 650 communes (financement des pylônes par l'Etat et les collectivités locales et des antennes par les opérateurs).

Mais rien n'est envisagé, à ce jour, pour le financement de l'équipement des 1 650 communes restantes. C'est pourquoi, l'AMF ne saurait s'engager sur ce dispositif inéquitable consistant à faire peser sur la moitié des collectivités concernées l'intégralité des coûts liés à la téléphonie mobile.

Par conséquent, le Bureau de l'Association des Maires de France a décidé que l'AMF ne serait pas signataire de toute convention reprenant de telles dispositions, tant qu'une solution acceptable ne serait pas envisagée pour l'ensemble des communes concernées.

 


Contact Presse :
Marie-Hélène GALIN Tél. 01 44 18 13 59
Marie-Catherine GAULT Tel : 01 41 10 49 49