Espace Associations départementales


Pour Philippe Laurent, l'autonomie financière des collectivités est essentielle

Philippe Laurent, secrétaire général de l’AMF, président de la commission des finances de l'AMF et maire de Sceaux, est intervenu lors du débat sur l’autonomie financière des collectivités locales, à l’occasion de la 16e Conférence des villes intitulée « 2017-2020, la ville que nous voulons », organisée par France urbaine le 21 septembre dernier.

Il a ainsi rappelé que, depuis 30 ans, les villes ont réalisé ce que le pays attendait d’elles, à savoir le développement des infrastructures, du service public local au quotidien (petite enfance, école, cadre de vie,…), et que ceci n’aurait pas pu être réalisé sans les collectivités locales.

Le maire de Sceaux a également souligné que « ce sont les collectivités qui ont développé les centres -villes et maintenu la vitalité des communes ». Sans oublier de rappeler que les grands travaux d’aménagement du territoire, engagés avec la décentralisation, ont été aussi réalisés par les collectivités territoriales, grâce à l’engagement des élus et aux compétences croissantes des agents de la fonction publique territoriale.

Cependant, Philippe Laurent a rappelé que l’évolution des ressources des collectivités n’est plus du tout corrélée au développement de ces missions d’aménagement et de montée en charge du service public local, et que le développement des services à la population ne peut plus dépendre autant des dotations de l’Etat. Il a estimé que la question du financement des services publics locaux devra être abordée dans le débat présidentiel. Selon lui, « il convient de revoir en profondeur la répartition actuelle des grands impôts d’Etat (TVA, impôts sur le revenu, …) en instituant un partage avec les grandes collectivités locales, tout en préservant une ressource localisée pour chacune des collectivités, notamment l’impôt foncier qu’il faut cependant rendre plus équitable ».

Finances locales


Réf. : BW23932
28 Sep 2016

Auteur : AMF