Espace des Associations départementales


Baptême civil ou baptême républicain.

La valeur républicaine du baptême civil ou républicain

Le baptême civil constitue un usage à travers lequel les parrains et marraines font adhérer l’enfant, de manière symbolique, aux valeurs républicaines. A cette cérémonie laïque s’attache une dimension de citoyenneté.

Dès lors, le baptême civil n’a aucune valeur juridique, l’engagement des parrains et marraines n’ayant qu’une valeur morale. En effet, en cas de décès ou de défaillance des parents, les parrains et marraines n’ont aucune obligation à l’égard de leur filleul.

Le baptême civil est considéré, par les parents qui le demandent, comme un complément ou une alternative au baptême religieux. 


La cérémonie du baptême civil ou républicain

Le maire n’est pas obligé de célébrer un baptême civil.

Par ailleurs, les parents peuvent solliciter tout maire, car la cérémonie du baptême n’est pas rattachée à la commune de résidence ou à la commune de naissance de l’enfant.        

La famille dispose de la plus grande liberté quant à l’organisation et au déroulement de la cérémonie, celle-ci ne faisant l’objet d’aucun texte réglementaire. 

Néanmoins, généralement, le baptême civil se déroule de la même manière qu’un baptême religieux avec la lecture de l’acte, le consentement du parrain et de la marraine, la signature de l’acte par les parents, parrain et marraine puis la remise du certificat. 

Le baptême civil ne peut donner lieu à aucune inscription sur les registres d’état civil. Le certificat qui pourra être établi à l’issue du baptême n’a également aucune valeur juridique. Par conséquent, le respect des règles applicables aux actes d’état civil n’est pas imposé. Toutefois, il est conseillé, avant toute cérémonie, de demander aux parents leur état civil et leur livret de famille, leur adresse, les noms et prénoms des parrains et marraines.

Etat-civil


Réf. : BW8254
9 Août 2007

Auteur : Julie Roussel