Espace des Associations départementales


Le parrainage n'est pas un soutien mais un acte républicain

A l’issue de la réunion du Comité Directeur de l’Association des maires de France du 7 mars, au cours duquel ont été évoquées les préoccupations des maires face aux demandes de parrainage, Jacques PÉLISSARD, Président de l’AMF tient à réaffirmer quelques principes simples :

  • Le parrainage n’est pas un soutien : il ne s’agit pas d’un choix et encore moins d’un vote en faveur de l’un ou l’autre candidat.

  • Le parrainage est un acte républicain : il ne doit pas être compris comme un droit de veto destiné à empêcher une candidature adverse. Bien au contraire, il a été conçu pour garantir le bon fonctionnement de nos institutions et prévenir les candidatures fantaisistes. C’est dans cet esprit que les maires exercent, s’ils le souhaitent, cette responsabilité.

  • Le parrainage relève de la seule liberté de conscience du maire. Cette liberté doit être respectée. Jacques PÉLISSARD dénonce toute stigmatisation à laquelle peut donner lieu un parrainage accordé par un maire.

  • Le parrainage doit être réformé afin de mettre un terme aux difficultés actuelles: C’est dans cet esprit que le Président de l’AMF, Jacques PÉLISSARD a proposé que les parrainages soient rendus, à l’avenir anonymes, ou que les maires aient la possibilité d’accorder un double parrainage.

Le Président de l’AMF renouvelle son soutien aux élus que la procédure de parrainage place dans une situation difficile et les invite pour autant à ne pas renoncer à exercer un droit essentiel au bon fonctionnement et au pluralisme de notre démocratie.

 

 

Contacts Presse :

Marie-Hélène GALIN                      Thomas OBERLE

Tél. 01 44 18 13 59                         Tél. 01 44 18 51 91

mhgalin@amf.asso.fr                      toberle@amf.asso.fr




Réf. : BW9265
7 Mars 2007