Espace des Associations départementales


18ème édition du concours Arc-Nucleart

 

envoi des candidatures jusqu'au 30 juin 2019
 
 

Né, il y a quarante ans, de la nécessité de répondre aux besoins de préservation d’éléments du patrimoine historique et de conservation des vestiges archéologiques issus des fouilles sub-lacustres, ARC-Nucléart est devenu, en 1997, un groupement d’intérêt public à but culturel à l’initiative de plusieurs partenaires, l’Etat, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le Conseil régional Rhône-Alpes, la Ville de Grenoble, l’association ProNucléart.

Implanté sur le site du centre de recherche du CEA-Grenoble, il a pour mission :

  • la conservation et la restauration des objets en matériaux organiques (bois, cuir, fibres) produits par les hommes dans tous les domaines de leur activité,
  • la recherche destinée à étudier les matériaux dégradés et développer de nouvelles méthodes de traitements.

Fragilisés, les objets du patrimoine nécessitent, pour pouvoir être conservés et présentés au public, des opérations de consolidation et de restauration. Une équipe pluridisciplinaire (chimistes, physiciens, techniciens, restaurateurs, conservateur, personnel administratif) se consacre à la sauvegarde du patrimoine.

Chaque année,  le CEA, en partenariat avec l’AMF, organise un concours pour la restauration d’éléments majoritaireement en bois appartenant au patrimoine des communes françaises.

Les éléments présentés doivent justifier de la mise en oeuvre d’une opération de consolidation ou de restauration dans le cadre des compétences d’ARC-Nucléart.
 
Les lauréats sont récompensés par la prise en charge du financement du dossier qu’ils auront présenté.
 
 
Le concours est ouvert à toute commune française pouvant présenter un élément de son patrimoine, constitué de bois, associé ou non à d’autres matériaux, dont l’état d’altération justifie la mise en oeuvre d’une opération de consolidation et/ou de restauration dans le cadre des compétences d’ARC-Nucléart.
 
Toute commune candidate peut ainsi présenter, au choix, une oeuvre ou un objet relevant du patrimoine civil ou religieux, par exemple (liste non limitative) :
- installation artisanale ou industrielle (soufflet de forge, roue hydraulique, outillage),
- un objet de la vie quotidienne ou communautaire (tambour, pompe à incendie, véhicule),
- une sculpture polychromée ou non,
- un élément de mobilier ou un parquet.
 
Télécharger le règlement du concours
Télécharger le dossier de candidature
 
Plus d'informations sur le site d'Arc-Nucléart 
 
Principales dates :

Avril 2019 : 

Lancement du concours
 
30 juin 2019 : 
Date limite d'envoi des candidatures

Septembre 2019 :  
Présélection des oeuvres

Octobre 2019 :
 Réunion du jury

Décembre 2019 : 
Cérémonie de remise des prix 

Contact 04 38 78 35 52