Espace des Associations départementales


Identifiant ou mot de passe oublié ?

Vous avez oublié votre mot de passe ou votre identifiant ?
Cliquez-ici.

Séminaire sur l'action des collectivité territoriales en faveur du vivre ensemble

Séminaire sur l'action des collectivité territoriales en faveur du vivre ensemble

6 juillet 2015


L’INET (Institut national des études territoriales) est un établissement du Centre National de la Fonction Publique Territoriale. Il organise la formation initiale d'application des lauréats du concours d’administrateur territorial. Cette formation, de dix-huit mois, alterne cours théoriques et stages pratiques.

La 22ème promotion d’élèves administrateurs territoriaux, arrivée le 5 mai 2014 à l'INET, a décidé de placer son temps de formation sous les auspices de « VACLAV HAVEL ».

Les élèves administrateurs territoriaux de cette promotion organisent un séminaire le 6 juillet prochain au Sénat, de 9h à 17h.

 

« 7, 8, 9 et 11 janvier … et maintenant que fait-on ? »

La fabrique de la citoyenneté dans l'action des collectivités territoriales après les évènements de janvier 2015

Ce séminaire vise à organiser l’expression d’une parole riche et diverse sur des événements qui ont marqué notre pays de manière tragique tout d’abord (entre le 7 et le 9 janvier) puis en étant porteur d’espérance (11 janvier) et à interroger les liens entre ceux-ci et l’action des collectivités territoriales.

Il s'adresse aux élus et gestionnaires des collectivités territoriales, mais aussi à un public étudiant et universitaire. Il se déroulera sous forme de quatre tables-rondes d’1h30 chacune permettant de croiser les regards :

Préprogramme

9h15 – 9h45 : ouverture

  • Présentation de la journée par les élèves administrateurs
  • Discours introductifs : Gérard Larcher (sous-réserve), Président du Sénat ou son représentant, Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports (confirmé), François Deluga (sous-réserve), Président du CNFPT ou son représentant.

 

  • 9h45-11h15 : Réaffirmer la laïcité, comment agir pour les collectivités ?

Face à la montée des intégrismes, comment « faire » laïcité aujourd’hui ? La laïcité à la française permet-elle de faire face aux défis d’aujourd’hui et à la montée des tendances centrifuges au sein de la société qui conduisent au repli communautaire ? Au-delà de son inscription dans notre ordre juridique, comment faire vivre une culture laïque (tolérante, ouverte au débat d’idées) auprès du plus grand nombre pour que chacun fasse siennes ses valeurs ? Quelle part peuvent prendre les collectivités à cette démarche ?

  • 11h15-12h45 – Devenir citoyen – l’apprentissage de la liberté d’expression et de l’engagement par la jeunesse

De l’éducation à la citoyenneté et au débat, aux politiques culturelles laissant place à la contradiction, quels sont les bons outils dont disposent les collectivités pour offrir aux jeunes une véritable capacité à prendre place dans le débat public et faciliter une culture de la libre expression sur leurs territoires ? Quels sont les leviers d’action publique locale à même de développer l’engagement des jeunes dans la vie de la cité (politique, associative …) ? Quelle pertinence du service civique ?

12h45-14h00 - déjeuner

  • 14h-15h30 – Comment prévenir le décrochage, allant jusqu’à la radicalisation, de ceux qui ne se reconnaissent plus dans les valeurs de la République ?

Après les attentats des 7 et 9 janvier, une partie de la France ne s’est pas reconnue dans le slogan « Je suis Charlie ». Cet atelier vise à interroger cette réalité : quelle est son ampleur, quels en sont les ressorts ? Plus globalement, il proposera une réflexion sur la prévention de la radicalisation. De l’exclusion sociale au repli communautaire, quelles sont les ressorts de ce phénomène et quel rôle doivent jouer les collectivités dans le domaine et quels sont les moyens dont elles disposent dans la prévention de l’exclusion, du décrochage, de la radicalisation ?

  • 15h30-17h00 - Politique de la Ville – Comment (re)-faire cité ?

Comment réintégrer les quartiers populaires dans « la cité » ? La mixité sociale, au cœur des politiques de renouvellement urbain depuis une trentaine d’années, est-elle le levier adéquat pour reconstruire la citoyenneté, ou, au contraire, un leurre contreproductif ? Dès lors, faut-il développer une politique de peuplement plus active, et si oui, quels doivent en être les outils ? Mais au-delà, à qui s'adresse cette injonction à la mixité : Les riches, les pauvres, les bobos... ?

Contact : damien.zaversnik@gmail.com



Organisateur :

INET (Institut national des études territoriales)