Espace Associations départementales


Publication de deux études dédiées au bloc communal :
Territoires et Finances
Indice de prix des dépenses communales

Territoires et Finances

L’analyse, réalisée par La Banque Postale, avec l’AMF et, pour la première fois, avec la Banque des Territoires, décline les principaux ratios financiers des communes par strate démographique et appartenance intercommunale au titre de l’année 2019.

L’analyse propose des zooms par strate démographique sur les produits des services et du domaine, particulièrement impactés par la crise sanitaire. Sont ainsi mises en lumière des différences dans la nature des recettes selon la taille démographique des communes, les plus petites percevant majoritairement des recettes issues des ventes de récolte et des produits forestiers, les plus grandes recouvrant un niveau important de droits de stationnement. 

Nouveau cette année, l’analyse prend également en compte les communes nouvelles, un phénomène grandissant depuis le début des années 2010. Elles étaient au nombre de 774 au 1er janvier 2019, regroupant ainsi plus de 2 500 communes soit 2 % du total. Au regard de leur grande hétérogénéité et de leur inégale répartition selon les strates démographiques, la comparaison avec l’ensemble des communes a été menée avec prudence. Certaines spécificités liées au statut transitoire ressortent en comparaison avec les autres communes, notamment en considérant leurs charges incompressibles dues aux coûts d’entrée. Pour ce qui est des recettes et des dépenses de fonctionnement, elles tendent vers la moyenne nationale. Ce statut offre une plus grande latitude d’investissement par rapport aux communes préexistantes et à la moyenne nationale, ce qui leur permet de porter des projets de territoire plus ambitieux.

 

Indice de prix des dépenses communales

Cet indice, réalisé par La Banque Postale en partenariat avec l’AMF, mesure l’inflation réellement supportée par les communes en prenant en compte la spécificité de leurs dépenses. Trois strates démographiques ont été définies afin d’affiner l’analyse selon la taille de la commune.

Il ressort de cette étude, qu’à la fin du 1er semestre 2020, l’indice de prix des dépenses communales évolue, sur un an, de façon contenue. Toutes strates confondues, l’indice hors charges financières a en effet progressé de + 0,57 %, sur la base des quatre trimestres de juillet 2019 à juin 2020 rapportés aux quatre trimestres précédents. Ce rythme d’évolution est proche de celui enregistré par l’inflation supportée par les consommateurs (+ 0,66 %). Cette faible progression résulte notamment du gel du point d’indice, mais également du net ralentissement (voire de la baisse qui résulte en grande partie du contexte économique lié au confinement) de certains indicateurs Insee composant ce panier.

Sur longue période (de 2010 à 2019), les évolutions du panier du maire mesurées hors charges financières demeurent toutefois plus élevées que l’inflation supportée par les ménages, l’écart entre les deux mesures (respectivement + 1,41 % et + 0,98 %) atteignant un peu moins d’un demi-point.

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse :