Espace Associations départementales


IntercoActu

Le bimensuel dédié aux intercommunalités créé en 2016 compte plus de 4 500 abonnés. Cette lettre comprend notamment un article politique à la une, une question d'actualité et de courts articles explicatifs renvoyant vers les notes juridiques et les informations pratiques en ligne sur le site de l'AMF.

Abonnez-vous


Pour vous abonner à IntercoActu, remplissez ce formulaire :
L'hebdomadaire de l'AMF n°130 - mardi 17 mai 2022

La crise sanitaire a encore plus mis en lumière le rôle essentiel des outils numériques dans la vie des Français et les répercussions de la fracture numérique sur l’accès à l’emploi, à l’éducation ou aux services publics. Pour accompagner la dématérialisation des démarches administratives (objectif de services publics « 100% dématérialisés » d’ici fin 2022 fixé par le gouvernement), l’État s’était engagé à réduire l’exclusion numérique à travers une stratégie publiée en 2018. Rappelant ce contexte, la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat pointe un bilan « alarmant » dans un rapport publié début avril. En réponse, il formule vingt recommandations qui se veulent « simples et pragmatiques au profit des acteurs locaux ».

L'hebdomadaire de l'AMF n°129 - IntercoActu : mardi 3 mai 2022

La dernière élection présidentielle n’échappe pas au phénomène d’une participation en baisse continue à chaque scrutin. Les jeunes sont les premiers concernés par ce décrochage démocratique. Si les 18-24 ans s’intéressent et s’impliquent dans des grands sujets de société comme l’écologie ou la lutte contre les inégalités, ils rejettent en revanche de plus en plus le fonctionnement traditionnel de la prise de décision politique. Pour ramener les jeunes dans les bureaux de vote, le CESE (Conseil économique, social et environnemental) a formulé 21 propositions en faveur d’un changement « systémique ». Certaines d’entre elles, comme de rapports parlementaires, pourraient être au menu des discussions sur la réforme des institutions dans le cadre d’une commission transpartisane qui doit être installée à la rentrée.

L'hebdomadaire de l'AMF n°128 - mercredi 20 avril 2022

La commune constitue le repère psycho-affectif des citoyens, encore plus fort en période de crise. Cette proximité explique l’unanimité des élus comme des candidats à la présidentielle en faveur de la commune, estime Géraldine Chavrier, professeure des universités en droit public à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et avocate. Les propositions exprimées, durant la campagne électorale, par Territoires unis et chaque association d’élus, traduisent, selon elle, une maturité juridique des collectivités. L’objectif serait à présent de mettre fin à la décentralisation de gestion et de modifier son mode de fonctionnement. Défendant la nécessité d’une nouvelle réforme, elle plaide pour réviser les notions constitutionnelles de libre administration et d’autonomie financière. Par ailleurs, l’universitaire juge « assez innovante » la loi « 3DS » qui concrétise le principe de différenciation et contient des outils en faveur de la subsidiarité ascendante.

L'hebdomadaire de l'AMF n°127 - Mardi 5 avril 2022

Dans cette étrange campagne présidentielle, certaines thématiques restent peu abordées voire pas du tout. La politique de la ville en fait partie, à l’exception de quelques rares propos souvent outranciers. En réaction, six associations d’élus (1), dont l’AMF, ont décidé d’interpeller les candidats en réalisant une contribution commune sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) – un exercice inédit – qu’elles ont présenté ensemble le 28 mars. Tout en constatant des progrès réels ces dernières années, souvent grâce à la mobilisation des maires, elles demandent désormais d’aller plus loin en renforçant les actions existantes et en initiant de nouvelles, avec une méthode qui associe étroitement les élus. Entretien avec Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin (Rhône) et co-présidente de la commission « politique de la ville et cohésion sociale » de l’AMF.

L'hebdomadaire de l'AMF n°126 - mardi 22 mars 2022

Exercice réussi le 15 mars dernier pour l'AMF, Régions de France et l'ADF, qui réunissaient à Montrouge les candidats à l'élection présidentielle pour les interroger sur leur vision de la décentralisation. Dix candidats sur douze ont répondu à l'appel. Tout au long de la journée, les candidats – et en particulier ceux qui disposent d’une moindre couverture médiatique – ont salué « le sens de la démocratie »  et « l’ouverture d’esprit »  des associations de Territoires unis, qui ont non seulement offert la même tribune à chacun mais également exactement les mêmes conditions et le même temps de parole : 10 minutes de propos liminaire, puis 20 minutes pour répondre aux trois questions posées par un maire, un élu départemental et un élu régional. (article de Maire-info du 16 mars)

L'hebdomadaire de l'AMF n°125 - mardi 8 mars 2022

A l’occasion du 40ème anniversaire de la loi de décentralisation du 2 mars 1982, Vincent Aubelle, professeur associé en droit public (École d’urbanisme de Paris, Université Gustave Eiffel), publie « La décentralisation : pour, contre ou avec l’État ? » (1) avec Eric Kerrouche, directeur de recherche CNRS au CEVIPOF et sénateur des Landes. Dans ce bilan, nourri de nombreuses références historiques, l’ouvrage constate une décentralisation en panne et la nécessité d’un Etat qui repense totalement ses missions. Selon Vincent Aubelle, « tant qu’il n’y aura pas cette réflexion de fond, on continuera d’avoir des lois obèses privilégiant l’organique, c’est-à-dire les structures aux politiques à suivre ».