Espace des Associations départementales


AMF-Info

L'hebdo de l'actualité de l'AMF, est aujourd'hui diffusé à près de 45 000 abonnés, chaque jeudi. Il valorise les services, les actions et les positions de l'AMF, et mentionne les principaux rendez-vous intéressants les élus et leurs services (colloques, journées d'études).

Abonnez-vous


Pour vous abonner à AMF INFO, remplissez ce formulaire :
L'hebdomadaire de l'AMF n°207 - Jeudi 29 octobre 2020

François Baroin, président de l’AMF, a saisi en urgence le Premier ministre sur le contrat de présence postale territoriale menacé par la réforme fiscale. Une baisse importante des impôts de production est en effet actuellement en discussion au parlement dans le cadre du projet de loi de finances pour 2021. Cette réforme aura un impact direct et négatif sur le financement de la mission d’aménagement du territoire confiée à La Poste consistant à assurer un maillage territorial postal le plus dense possible sur l’ensemble du territoire. Pour assurer ce financement, la loi du 20 mai 2005 relative à la régulation des activités postales a créé un fonds postal national de péréquation territoriale alimenté par un abattement de taxes locales dues par La Poste, dont la CVAE pour l’essentiel.

L'hebdomadaire de l'AMF n°206 - Vendredi 23 octobre 2020
L'hebdomadaire de l'AMF n°205 - jeudi 8 octobre 2020

L'AMF, avec le soutien des 103 associations départementales, a mis en place l'Observatoire des agressions envers les élu(e)s. Ce nouvel outil doit permettre à chaque élu de témoigner précisément des atteintes physiques ou verbales qu'il a vécues et de compléter sa déclaration tout au long du processus judiciaire. Les équipes de l'AMF sont à votre disposition pour vous accompagner et vous guider dans vos démarches. L’Association dressera un premier bilan dans six mois aux fins d’évaluer l’application des mesures annoncées dans la circulaire du 7 septembre. Sur les questions propres à l'observatoire et aux agressions, vous pouvez écrire à l'adresse suivante : observatoire.agressions@amf.asso.fr

 

 

L'hebdomadaire de l'AMF n°204 - Jeudi 1er octobre 2020

Les règles sanitaires en vigueur, notamment celles portant sur le nombre de participants autorisés, rendent impossible l’organisation du Congrès des Maires de France dans sa configuration habituelle. L’AMF a pris acte de cette situation exceptionnelle et a décidé d’adapter son 103ème Congrès pour le rendre compatible avec les mesures de précaution sanitaires qui s’imposent à tous. Dans le contexte du renouvellement municipal qui vient d’avoir lieu, il est important que la voix des maires de France et des présidents d’intercommunalité puisse être entendue et cela d’autant plus que les crises sanitaire, économique et sociale en cours les ont placés au premier rang des interlocuteurs de proximité de nos concitoyens.

L'hebdomadaire de l'AMF n°203 - Jeudi 24 septembre 2020

Les annonces du ministre de la Santé hier soir constituent un retour en arrière sur l’esprit de concertation qui a prévalu entre l’État et les maires depuis le déconfinement. Cette méthode autoritaire, solitaire et non concertée porte en elle un risque d’ajouter à la crise sanitaire une crise de confiance. Dans les circonstances actuelles, la confiance est fragile, le gouvernement a besoin de tous les relais disponibles pour conduire dans la durée et avec l’accord du plus grand nombre la gestion de la pandémie. Alors que le gouvernement a mis en avant depuis plusieurs mois l’importance du bon fonctionnement du binôme Préfet-Maire, le ministère de la Santé choisit de mettre les maires devant le fait accompli. Les maires ne sont pas des supplétifs que l’on siffle ou que l’on sonne pour qu’ils entérinent en silence des décisions dont la pertinence mérite au moins d’être questionnée au préalable.

L'hebdomadaire de l'AMF n°202 - Jeudi 17 septembre 2020

L’AMF organise son 103e Congrès du 24 au 26 novembre 2020, à Paris Porte de Versailles (pavillon 5), concomitamment au Salon des maires et des collectivités locales (pavillon 2, 3 et 4), dans le respect du protocole sanitaire en vigueur. Avec pour titre : « Face aux risques, les maires premier recours des citoyens », cette édition particulière ouvrira l’exercice du mandat 2020- 2026. Plusieurs temps forts jalonneront ce grand rendez-vous politique. Les échanges porteront sur les nombreux défis que doivent affronter les nouvelles équipes municipales et intercommunales. Le renforcement des libertés locales fera l’objet du premier débat car cette crise réinterroge le partage des compétences entre l’État et les collectivités locales, le rôle des préfets de département aux cotés des exécutifs locaux, la différenciation locale et l’octroi de plus d’autonomie règlementaire.